Méthodes de détection de réseaux enterrés

Méthodes de détection

Nature du sol, praticabilité du terrain, environnement sonore, encombrement du sous-sol, présence de champs électromagnétiques...: nous adaptons nos outils de détection à la configuration du terrain, à la diversité des ouvrages enterrés et à leur environnement, ainsi qu'aux exigences du cahier des charges.

Notre objectif qualité, pour chacun de nos modes de détection, est de vous fournir une localisation de classe de précision A du réseau et un positionnement géoréférencé < 10 cm (3D), en cohérence avec la procédure de la norme Afnor NF S70-003-02.

Enfin, nous intégrons les technologies numériques dans nos moyens d'acquisition et nos livrables, de façon à favoriser la visualisation et l'exploitation des données dans vos outils SIG.

Des méthodes fiables et variées

La méthode par champs électromagnétiques est appliquée pour la détection de tout réseau conducteur de type réseaux électriques, de télécommunications, d’éclairage public ou encore les canalisations métalliques.

Nous recourons à la sonde pour les réseaux non-conducteurs et les réseaux gravitaires comme les canalisations non métalliques. 

Nos instruments permettent de détecter les marqueurs RFID mis en place par l'entreprise de travaux au moment de la pose du réseau, avant le remblaiement.

Nous utilisons également la méthode par colorant de traçage pour les réseaux hydrauliques, et les méthodes acoustique ou vibratoire pour les conduites d'eau.

Focus sur le géoradar

Le géoradar permet de détecter tout type de réseaux et de matériaux (ciment, PVC, métal, composites) via la lecture du sol sur une bande de 3m.

Il favorise également l'établissement d'une cartographie 3D des réseaux repérés, et de données intégrables dans un logiciel de SIG et/ou de plan 3D. 

Découvrez les bénéfices de notre géoradar Stream C

Chiffres clés

Le groupe Fondasol en 2021, c'est :

90 M€

de chiffre d'affaires

850

fondasoliens

75%

du capital détenu par nos salariés

35

sites à travers le monde